Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Sri Lanka : l’assistance humanitaire ne peut plus atteindre les civils

14-05-2009 Communiqué de presse 09/103

Genève (CICR) – Dans le nord-est de Sri Lanka, des centaines de blessés graves ou de malades pris au piège dans la zone de conflit attendent en vain depuis plusieurs jours les soins médicaux dont ils ont désespérément besoin.

Pour la troisième journée consécutive, un ferry affrété par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a jeté l’ancre à quelques kilomètres seulement des blessés et des malades sans pouvoir s’approcher d’eux pour les évacuer en raison des combats violents qui se poursuivent.

« Nos collaborateurs assistent à une catastrophe humanitaire inimaginable », a déclaré aujourd’hui le directeur des opérations du CICR, Pierre Krähenbühl, au siège de l’institution, à Genève. « En dépit des assurances obtenues au plus haut niveau, faute de sécurité sur le terrain, nos opérations par voie maritime continuent d’être bloquées, et cela est inacceptable », a ajouté M. Krähenbühl. « Aucune organisation humanitaire ne peut apporter d’aide dans ces circonstances. Les gens sont abandonnés à leur sort. »

Des milliers de personnes sont toujours immobilisées sur une étroite bande de terre le long de la côte dans la zone de conflit. Tandis que les combats se poursuivent sans relâche, les civils sont forcés de se réfugier dans des abris de fortune qu’ils creusent eux-mêmes et il leur est de plus en plus difficile de se procurer l’eau potable et la nourriture qui leur manquent cruellement.

Un ferry du CICR, le Green Ocean, transporte 25 tonnes de vivres nécessaires à la survie. Le CICR a pu décharger des vivres, des médicaments et du matériel médical, et évacuer les patients pour la dernière fois le samedi 9 mai. En plus du ferry, le cargo Oriental Princess, transportant 500 autres tonnes de vivres du Programme alimentaire mondial attend pour accoster au nord de Mullaittivu, prêt à distrib uer la nourriture aux civils.

« Il nous faut la sécurité et un accès sans entrave pour pouvoir sauver de centaines de vies », a précisé M. Krähenbühl. « Le CICR est prêt à mener son action humanitaire dès que les conditions le permettent. »

  Informations complémentaires :  

  Sarasi Wijeratne, CICR Colombo, tél:+94 11 250 33 46 ou +94 77 315 88 44  

  Marçal Izard, CICR Genève, tél : +41 22 730 24 58 ou +41 79 217 32 24