Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

République centrafricaine/Soudan : sept enfants réunis avec leur famille après avoir échappé à la violence

04-10-2010 Communiqué de presse 10/180

Bangui/Khartoum (CICR) – Sept enfants ont été réunis avec leur famille à Obo (République centrafricaine) et au Sud-Soudan avec l'aide du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Ils avaient été séparés des leurs il y a plusieurs années lors des violences armées qui s’étaient déroulées dans la région.

« Ces enfants ont enduré d’immenses souffrances et on leur a volé une bonne partie de leur enfance », constate Alexandra Goodlad, chef du bureau du CICR dans l'est de la République centrafricaine. Un avion du CICR a emmené quatre enfants d'Obo à Tambura, au Sud-Soudan, puis à Juba et à Yei, avant de repartir de Tambura pour Obo avec trois autres enfants, qu'il a ramenés chez eux en République centrafricaine. « Retrouver leur famille est une première étape sur le long chemin de la guérison », a expliqué Mme Goodlad.

David, 17 ans, et son jeune frère Peter ont été enlevés en 2008, lorsqu'un groupe armé a attaqué leur village au Sud-Soudan. Les deux frères ont été séparés et continuellement déplacés, passant d'abord en République démocratique du Congo, puis en République centrafricaine.

« Tous les jours, nous devions porter de lourdes charges pieds nus à travers la brousse, raconte David. Ceux qui étaient trop faibles étaient tués ou abandonnés sans nourriture. J'ai rêvé tant de fois du jour où je pourrais enfin rentrer à la maison. »

Or, lorsque David est finalement parvenu à s'enfuir, il s'est retrouvé loin de chez lui, dans le nord-est de la République centrafricaine. Il s'est adressé à la Société de la Croix-Rouge centrafricaine, qui a pris contact avec le CICR. David a été pris en charge à Bangui, et les recherches pour retrouver sa famille au Soudan ont commencé.

Quand il est retourné au Soudan, David a découvert que Peter avait fait de même. « C'est un instant inoubliable pour nous, dit le frère aîné. Nous avions perdu tout espoir. Chacun de nous pensait que l'autre était mort. »

Le rétablissement des liens familiaux est une des priorités du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Depuis le début de 2010, le CICR et la Société de la Croix-Rouge centrafricaine ont permis l'échange de 417 messages Croix-Rouge et ont réuni neuf enfants avec leur famille. Au Soudan, le CICR et le Croissant-Rouge soudanais ont transmis plus de 10 000 messages et réuni 13 enfants avec leur famille.

  Informations complémentaires :  

  Ewan Watson, CICR Bangui, tél. : +236 72 07 69 64 ou +236 75 20 28 58  

  Aleksandra Matijevic Mosimann, CICR Khartoum, tél. : +249 1 83 476 464 ou +249 912 170 576  

  Nicole Engelbrecht, CICR Genève, tél. : +41 22 730 22 71 ou +41 79 217 32 17