Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Honduras : les autorités et le CICR signent un accord pour luttercontre les conséquences de la violence dans les écoles

25-08-2010 Communiqué de presse 10/158

Tegucigalpa (CICR) – Le ministère hondurien de l'Éducation et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ont signé aujourd'hui un accord de coopération pour lancer le projet « Ouvrir des espaces humanitaires », qui vise à prévenir ou à atténuer les conséquences de la violence organisée, dans plusieurs écoles du pays.

D'après des statistiques officielles, plus de 500 jeunes entre 10 et 19 ans ont été assassinés rien qu'en 2009, ce qui représente plus de 10 % de l’ensemble des homicides commis dans le pays. Dans les établissements d’enseignement, des étudiants et des enseignants subissent chaque jour des agressions, des vols et des menaces qui engendrent des séquelles physiques et émotionnelles.

« Le CICR est profondément inquiet face à la recrudescence de la violence dont les jeunes sont victimes au Honduras », déclare Karl Mattli, chef de la délégation régionale du CICR pour le Mexique, l'Amérique centrale et Cuba. « Le projet éducatif officiellement mis en place par le CICR et le ministère de l'Éducation a pour but d'analyser les problèmes générés par la violence dans la vie quotidienne des jeunes et des professeurs, et de proposer des solutions pour y remédier », poursuit-il.

Le projet « Ouvrir des espaces humanitaires » sera mené dans 20 établissements des cinq départements les plus touchés par la violence : Atlántida, Colón, Copán, Cortés et Francisco Morazán. Son but est de sensibiliser les étudiants et les enseignants au respect de la vie et de la dignité humaine, au moyen de modules éducatifs comprenant une formation aux premiers secours et au soutien psychosocial. D’autres activités prévoient l’élaboration de manuels de prévention des risques à l'intention des élèves et du corps enseignant. En outre, le CICR prendra en charge une partie des frais médicaux des étudiants et des professeurs ayant subi des actes de violence directs.

Le ministère hondurien de l'Éducation et le CICR travaillent en étroite coopération depuis 2006 dans le cadr e du programme « Explorons le droit humanitaire », qui vise à sensibiliser les jeunes aux règles et aux principes humanitaires. « Ouvrir des espaces humanitaires » constitue une nouvelle étape dans les efforts déployés pour que les besoins des élèves et des enseignants victimes de la violence soient davantage pris en compte.

  Informations complémentaires :  

  Dénes Benczédi, CICR Mexico, tél. (+52 55) 25 81 21 10