Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Nigéria : le CICR prend la parole devant le parlement ouest-africain

27-05-2010 Communiqué de presse 10/93

Abuja (CICR) – Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) prendra pour la première fois la parole devant le parlement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le 27 mai.

« Le parlement travaille en étroite coopération avec les autorités législatives des États membres de la CEDEAO, qui jouent un rôle essentiel dans la ratification des instruments de droit international humanitaire, ainsi que dans le suivi des mesures prises par les pouvoirs exécutifs en matière d’application de ce droit », indique Jacques Villettaz, chef de la délégation du CICR au Nigéria. Lors de son intervention, il s’emploiera à sensibiliser les membres du parlement régional aux activités du CICR et à ses relations avec des instances similaires partout dans le monde.

Des représentants de cinq commissions permanentes du parlement – Affaires politiques, paix et sécurité, Droits de l’homme et protection de l’enfant, Affaires juridiques et judiciaires, Santé et services sociaux, et Genre, emploi, travail et bien-être social – prendront part à cette séance d'information. Ils sont originaires des États suivants de la CEDEAO : Bénin, Burkina Faso, Cap Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, Mali, Niger, Nigéria, Sénégal, Sierra Leone et Togo.

Au Nigéria, le CICR soutient activement les efforts de Croix-Rouge du Nigéria visant à venir en aide aux victimes de la violence interne et à répondre à leurs besoins. L’institution collabore en outre étroitement avec la Commission de la CEDEAO et les pouvoirs publics pour soutenir et promouvoir la ratification des traités de droit international humanitaire et leur intégration dans les législations nationales.

  Informations complémentaires :  

  Robin Waudo, CICR Abuja, tél. : +234 703 595 4168