Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

République centrafricaine : le CICR facilite la libération de 18 détenus

28-06-2011 Communiqué de presse 11/146

Bangui / Genève (CICR) – Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a facilité hier le transfert et la libération de 18 personnes détenues par le Front populaire pour le redressement (FPR).

Arrêtés à la suite de récents accrochages dans la zone de Kaga-Bandoro, dans le centre-nord de la République centrafricaine (RCA), ces membres de l'Armée populaire pour la restauration de la république et la démocratie (APRD) ont été libérés en présence des autorités de la préfecture de la Nana Gribizi et de responsables de l'APRD.

« La réussite de cette opération démontre la confiance que les groupes présents en République centrafricaine, ainsi que les autorités nationales accordent au CICR et à son rôle d'intermédiaire neutre », a déclaré Katharina Ritz, cheffe de la délégation du CICR dans ce pays.

Le CICR a ainsi répondu à la demande des parties d'organiser le transfert et la libération. Il n'a toutefois pas participé aux négociations qui ont conduit à ces libérations.

« Nous nous sommes entretenus en privé avec les détenus avant leur libération afin de nous assurer qu'ils acceptaient le transfert de leur plein gré », a ajouté Mme Ritz.

Entre le 18 et le 19 juin 2011, la Croix-Rouge centrafricaine a recensé l'arrivée à Kaga-Bandoro de plus de 1 500 personnes déplacées par suite de ces accrochages. Le CICR a enregistré 15 enfants qui avaient été séparés de leurs parents lors de ces déplacements. En collaboration avec la Croix-Rouge centrafricaine, sept de ces enfants ont pu ainsi retrouver leurs familles, et deux rétablir le contact avec leurs proches.

Informations complémentaires :
Ewan Watson, CICR Bangui, tél. : +236 72 07 69 64
Marie-Servane Desjonquères, CICR Genève, tél. : +41 79 53 69 258