Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Bangladesh : des garde-frontières suivent une formation sur le droit international humanitaire et les droits de l’homme

22-05-2012 Communiqué de presse 12/107

Dhaka (CICR) – Des membres des Border Guards of Bangladesh (garde-frontières du Bangladesh, BGB), la force de sécurité la plus importante du pays, s’apprêtent à participer à un cours de formation au droit international humanitaire et au droit international des droits de l’homme. Organisé conjointement par le siège des BGB du secteur de Khulna et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), le cours se tiendra les 22 et 23 mai.

Une cinquantaine d’officiers des BGB prendront part au cours, qui portera sur les normes internationales en vigueur en matière d’arrestation et de détention de personnes, de rétablissement des liens familiaux, de gestion des dépouilles mortelles lors de catastrophes, et d'emploi de la force et des armes à feu. Les participants seront également sensibilisés au mandat et aux activités du CICR, particulièrement dans les domaines de la protection des droits des personnes privées de liberté, de la recherche des personnes portées disparues et de l’assistance aux victimes de la violence.

« Les BGB exercent des fonctions très importantes », explique William Bowie, délégué du CICR auprès des forces armées et de sécurité. « Ils patrouillent le long de la frontière, notamment pour lutter contre la criminalité transfrontalière comme la contrebande et le trafic d’êtres humains et de drogue. Dans l’exercice de ces fonctions ils sont tenus de respecter les droits de l’homme. Toutefois, en période de conflit armé, il leur arrive aussi de prendre part aux hostilités en tant que force de réserve ; ils doivent alors se conformer au droit international humanitaire. » W. Bowie estime ainsi que la formation qu’ils recevront permettra aux membres des BGB de faire une distinction entre les différentes branches du droit applicables aux diverses situations dans lesquelles ils opèrent.

Le CICR est présent dans le pays depuis 2006. En 2010, il a signé un accord de siège avec le gouvernement de la République populaire du Bangladesh, qui a changé officiellement le statut de sa présence à Dhaka, sa mission devenant dès lors une délégation. Le CICR porte assistance aux personnes touchées par des situations de violence ou de tensions internes, en étroite coopération avec le Croissant-Rouge du Bangladesh, son principal partenaire opérationnel. Conformément à son mandat, il contribue en outre à l’incorporation du droit humanitaire dans la législation nationale et à la promotion de cette branche du droit auprès des autorités et des membres des forces armées et de sécurité, ainsi que dans les milieux universitaires.

Informations complémentaires :
Wolde-Gabriel Saugeron, CICR Dhaka, tél. : +88 01 714133858 (wsaugeron@icrc.org)
Onchita Shadman, CICR Dhaka, tél. : +88 0175 562 14 56 (oshadman@icrc.org)