Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

République centrafricaine : le CICR facilite la remise d'une personne libérée à sa famille

21-10-2014 Communiqué de presse 14/195

Un membre des forces armées centrafricaines, libéré par les anti-Balakas, a pu être remis à sa famille par une équipe du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

« Dans un contexte qui reste marqué par une grande insécurité, nous sommes satisfaits d’avoir contribué à la remise de cette personne à sa famille, a déclaré Jean-François Sangsue », chef de la délégation du CICR en République centrafricaine. La participation du CICR à cette opération s'est faite à la demande du groupe armé et avec l’accord des proches de la personne libérée, et comme Jean-François Sangsue l’a rappelé, le CICR reste disposé à prêter ses bons offices en tant qu’intermédiaire neutre pour faciliter ce type d’actions.

Le CICR est une institution humanitaire neutre, impartiale et indépendante, dont une des missions consiste à visiter les personnes privées de liberté pour s’assurer qu'elles vivent dans des conditions humainement acceptables durant toute la durée de leur internement. Dans le cadre de sa mission, il peut être amené à faciliter la remise aux familles des personnes que les autorités détentrices décident de libérer.

Ce rôle de facilitateur n’est qu’un aspect du travail que mène le CICR. L’institution rappelle à ce propos qu’elle souhaite poursuivre l’ensemble des activités qu’elle déploie en République centrafricaine dans le but de fournir protection et assistance aux personnes touchées par le conflit qui prévaut actuellement.

 

Informations complémentaires :
Barthelemi Saouré, CICR Bangui, tél. : +236 75 27 25 79 ou +236 72 69 81 87
Marie-Servane Desjonquères, CICR Genève,  tél. : +41 79 574 06 36