• Goma. Près de 3 500 femmes et enfants de militaires se sont retrouvés dans une situation de grande vulnérabilitélorsque lesforces armées ont quitté Goma.
    • Goma. Près de 3500 femmes et enfants de militaires se sont retrouvés dans une situation de grande vulnérabilitélorsque lesforces armées ont quitté Goma. Ces familles, sans ressources et comprenant de nombreux enfants en bas âge, se sont réfugiées dans des écoles, des paroisses et des familles d'accueil.
      © ICRC / T. Glass / cd-e-01498
  • Goma. Le CICR a distribué à ces 3 500 femmes et enfants de militaires des rations de nourriture ainsi que des biens de première nécessité comme des ustensiles de cuisine ou des matelas.
    • Goma. Le CICR a distribué à ces 3500 femmes et enfants de militaires des rations de nourriture ainsi que des biens de première nécessité comme des ustensiles de cuisine ou des matelas.
      © ICRC / T. Glass / cd-e-01491
  • Goma. Suite aux événements du 20 novembre, plus de 20 000 personnes se sont réfugiées dans le site Don Bosco, qui accueille habituellement des enfants anciennement enrôlés par les forces ou groupes armés ou encore séparés de leur famille.
  • Goma. Lespersonnes déplacées et réfugiées à la paroisse de Notre Dame d'Afrique ont accès à de l'eau potable qui a été transportée par camion.

  • Rubriques associées