• AMANDLA EduFootball Night League, connue comme Ligue de prévention de la criminalité dans la communauté est la première du genre en Afrique du Sud. La Ligue joue sur un terrain éclairé à Khayelitsha, de 20 heures à minuit le vendredi soir. En moyenne, 150 jeunes hommes âgés de 16 à 30 ans, y participent. Un animateur et quatre matches à cinq courent constamment sur le terrain et créent une atmosphère positive.
    • AMANDLA EduFootball Night League, connue comme Ligue de prévention de la criminalité dans la communauté est la première du genre en Afrique du Sud. La Ligue joue sur un terrain éclairé à Khayelitsha, de 20 heures à minuit le vendredi soir. En moyenne, 150 jeunes hommes âgés de 16 à 30 ans, y participent. Un animateur et quatre matches à cinq courent constamment sur le terrain et créent une atmosphère positive. Les incidents violents sur le terrain ont été éradiqués grâce à un système de points fair-play qui récompense les équipes pour leur assiduité, leur comportement et, même, pour leurs contributions à la communauté. Outre l'impact individuel que la Ligue nocturne a sur les participants, elle contribue grandement à promouvoir un environnement paisible, faisant de la communauté un endroit de vie plus sûr le week-end.
      © AMANDLA EduFootball / Georg Höfer
  • Lukholo (24) est l'un des quelques jeunes qui grandissent à Khayelitsha et qui ont réussi à résoudre le problème du chômage. Il travaille pour un service de bus à Cape Town. Durant son temps libre, on le voit régulièrement sur le terrain le vendredi soir qui dirige l'équipe Umlilo. « Ce projet a beaucoup contribué à réduire la criminalité dans la région. Ma vision personnelle est que tout le township de Khayelitsha sera un jour exempt de criminalité. ».
    • Lukholo (24) est l'un des quelques jeunes qui grandissent à Khayelitsha et qui ont réussi à résoudre le problème du chômage. Il travaille pour un service de bus à Cape Town. Durant son temps libre, on le voit régulièrement sur le terrain le vendredi soir qui dirige l'équipe Umlilo. « Ce projet a beaucoup contribué à réduire la criminalité dans la région. Ma vision personnelle est que tout le township de Khayelitsha sera un jour exempt de criminalité. ».
      © AMANDLA EduFootball / Mark Wessels
  • Nosipho, 18 ans, a été la première fille sélectionnée pour le programme AMANDLA Youth Leadership. Elle a pris l'initiative de recruter d'autres filles de Khayelitsha pour former la première équipe de filles AMANDLA du township. « En dépit de tous les aspects négatifs rencontrés ici, les gens qui veulent faire des choses positives dans la communauté ont la possibilité de le faire.
  • Kwanele, 14 ans, « Je me sens en sécurité sur le terrain, mais en dehors il y a beaucoup de mauvaises choses. Sur le terrain, il n'y a pas de drogues et de couteaux, mais à l'extérieur il y a des gangsters. Ils me disent de venir fumer avec eux, mais moi je leur dis qu’ils doivent venir jouer au football. »
  • AMANDLA continue d'améliorer la qualité du football, l’entraînement et les arbitres afin de maintenir une présence forte, tout en traitant de questions vitales pour le développement des jeunes vulnérables.

  • Rubriques associées