Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Ouganda : les activités du CICR de juillet à septembre 2007

24-01-2008 Point sur les activités

Le CICR, en coopération avec la Croix-Rouge de l’Ouganda, reste actif dans le nord de l’Ouganda, où il vient en aide aux personnes déplacées à l’intérieur du pays, s’emploie à rétablir le contact entre les familles dispersées et à promouvoir le droit international humanitaire. Le CICR rend aussi visite aux détenus en Ouganda.

  Aperçu général  

Le CICR suit de près la situation dans le nord de l’Ouganda en fonction des pourparlers de paix entre le gouvernement ougandais et les rebelles de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA).

Suite à l’accord de cessation des hostilités d’août 2006, la sécurité s’est améliorée, permettant un plus grand accès aux terres agricoles pour les personnes qui ont été déplacées par le conflit. Bon nombre d’entre elles retournent maintenant volontairement chez elles ou vers de nouveaux sites plus proches de leurs foyers d’origine.

Le CICR s’efforce de satisfaire les besoins matériels de quelque 770 000 personnes déplacées encore touchées par les conséquences du conflit armé. La plupart d’entre elles vivent dans 64 camps et dans les régions avoisinantes des cinq districts de Gulu, Kitgum, Pader, Amuru, et Oyam. Le CICR a continué de maintenir un dialogue confidentiel avec les porteurs d’armes et les autorités pertinentes pour améliorer le respect de la population civile.

Sur la base du mémorandum d’accord de 2005, les Forces de défense populaires de l’Ouganda (FDPU) et les forces de police ougandaises ont pris d’autres mesures pour incorporer le droit international humanitaire (DIH) et les procédures humanitaires dans les instructions qu’elles dispensent. Entre juillet et septembre 2007, le CICR a contribué à ce processus, par exemple en organisant un cours de DIH pour des instructeurs militaires.

Conformément aux accords qu’il a conclus avec les autorités ougandaises, le CICR a continué à rendre visite aux personnes détenues en relation avec le conflit interne, les troubles ou la sécurité nationale afin de suivre le traitement, les conditions matérielles et les garanties judiciaires dont bénéficient les détenus.

Le CICR a continué de fournir une aide matérielle, technique et financière à la Croix-Rouge de l’Ouganda. L’institution a aussi maintenu son action de coordination et son dialogue avec d’autres organismes humanitaires pour éviter de fournir des services faisant double emploi.

  Amélioration de la situation des détenus  

     

Au cours du troisième trimestre de 2007, le CICR a effectué 52 visites dans 40 lieux de détention, dont les casernes des forces armées, les postes de police et les prisons. Dans dix prisons, il a apporté aux détenus une assistance matérielle (notamment des ustensiles de ménage et de cuisine, des articles d’hygiène et des bidons d’eau).

Avec le soutien des services pénitentiaires ougandais, le CICR a amélioré l’approvisionnement en eau potable des détenus dans sept prisons, en remettant en état des points d’eau et en en construisant de nouveaux.

  Rétablissement des liens familiaux pour les réfugiés  

     

Entre juillet et septembre, le CICR a continué à contribuer au renforcement de la capacité de la Croix-Rouge de l’Ouganda à rétablir les liens familiaux, dans tout l’Ouganda et dans les pays avoisinants, pour les personnes séparées par les conflits armés. Au cours de cette période :

  • 1 056 messages Croix-Rouge ont été recueillis et distribués ;

  • une aide a été apportée à 12 mineurs non accompagnés pour qu’ils puissent reprendre contact avec leur famille.

  Amélioration de la situation des civils dans le nord de l’Ouganda   

     

  Sécurité économique  

     

Au cours du troisième trimestre, près de 46 000 ménages (plus de 251 000 personnes), dans 34 camps, ont reçu des semences pour la deuxième saison des semailles afin de leur permettre de devenir moins dépendants des secours. Plus de trois-quarts de ces ménages ont également reçu des articles ménagers essentiels comme des couvertures et du savon.

Dans 14 camps, des assortiments d’urgence d’articles ménagers ont été distribués à 24 ménages qui avaient perdu leurs biens lors des incendies de leurs maisons.

  Santé   

     

Dans le nord de l’Ouganda, 14 centres sanitaires sont appuyés par le CICR afin d’améliorer l’accès aux soins de santé préventifs et curatifs par une démarche axée sur la communauté. Au cours du troisième trimestre, le CICR a appuyé l’hôpital de Kitgum et contribué à la remise en état de quelques bâtiments de l’infrastructure sanitaire nationale.

Le CICR et la Croix-Rouge de l’Ouganda ont :

  • fourni divers médicaments et des secours médicaux à deux hôpitaux (dont un militaire) et 11 centres sanitaires ;

  • distribué des moustiquaires imprégnées d’insecticides dans les camps de personnes déplacées (6 850 au cours du présent trimestre) ;

  • formé 192 accoucheu ses traditionnelles aux soins prénatals et à un accouchement sans risques ;

  • évacué environ 60 personnes des camps vers des hôpitaux centraux et des centres sanitaires ;

  • organisé une formation à la mobilisation communautaire pour les équipes sanitaires villageoises à laquelle ont assisté 356 personnes.

  Eau et assainissement  

     

Au cours du troisième trimestre de 2007, le CICR a poursuivi son action pour acheminer de l’eau potable aux personnes déplacées et il a contribué à la création d’un environnement salubre pour eux. En particulier, il a :

  • foré quatre nouveaux puits et les a équipés de pompes manuelles ; il a remis en état 16 autres points d’eau ;

  • aidé à construire 1 150 postes de latrines ;

  • mené, en coopération avec la Croix-Rouge de l’Ouganda, des séances hebdomadaires de promotion de l’hygiène dans 16 camps de personnes déplacées.

  Promotion du droit international humanitaire (DIH)  

     

Le CICR, en coopération avec la Croix-Rouge de l’Ouganda, s’emploie à promouvoir le respect du DIH parmi les dirigeants politiques, les forces armées et la police, les universités et les médias.

  Forces de défense populaires de l’Ouganda (FPDU)  

     

Faits marquants au cours du troisième trimestre de 2007 :

  • 30 instructeurs et juristes ont participé à un cours de deux semaines de « formation des formateurs » sur le DIH ;

  • 178 officiers participant à un cours à l’école de formation de Kabamba ont suivi pendant une journée un exposé sur le mandat et les activités du CICR ;

  • 30 officiers supérieurs appartenant à la deuxième division ont participé à un cours de base de DIH sur trois jours dans le district de Kasese ;

  • 46 responsables politiques, juridiques et des renseignements généraux de la cinquième Division ont participé à un cours introductif de deux jours sur le DIH à Acholi Pii dans le district de Pader ;

  • des séances d’information sur le DIH et le CICR ont été présentées à quelque 850 soldats et gardes de l’unité de défense locale déployés dans la région du nord en proie au conflit.

  Forces de police ougandaises  

     

Trois cents officiers du corps spécial de lutte contre les émeutes et le vol ont participé à une séance de présentation du droit international des droits de l’homme et des principes humanitaires dans le district de Pader (dans le nord du pays).

  Autorités politiques  

     

Le CICR s’emploie sans relâche à aider le gouvernement ougandais à prendre des mesures pour introduire les dispositions des traités de DIH dans le droit interne. Il offre des conseils de juristes spécialisés ainsi qu’une documentation pertinente.

  Universités  

     

Le CICR a continué à promouvoir l’enseignement du DIH dans les facultés de droit dans trois universités (Makerere, Université chrétienne de l’Ouganda et Université internationale de Kampala). De nouveaux contacts ont été établis avec divers départements de l’Université Makerere (sciences politiques, administration publique et études de théologie).

     

  Médias  

     

Avec le soutien du CICR, un journaliste de la station de radio Mega FM dans le district de Gulu a participé à un séminaire pour les journalistes de la radio qui s’est tenu à Nairobi en juillet.

  Coopération avec la Croix-Rouge de l’Ouganda  

     

Le CICR a un partenariat de longue date avec la Croix-Rouge de l’Ouganda et s’emploie à l’aider à développer ses capacités d’intervention d’urgence, à rétablir les liens familiaux et à promouvoir le DIH. Au cours du troisième trimestre de 2007, le CICR a fourni :

  • une aide financière et matérielle pour permettre à la Croix-Rouge de l’Ouganda de distribuer des articles non alimentaires à 2 086 ménages kényens fuyant la violence dans la région du Mont Elgon ;

  • un appui à la Croix-Rouge de l’Ouganda en distribuant des semences et des outils à 1 235 ménages accueillant des familles kényennes dans l’est de l’Ouganda ;

  • une assistance à la Croix-Rouge de l’Ouganda lors de son opération de distribution de secours à plus de 14 000 ménages pour les victimes des inondations.



Rubriques associées