Guinée : en 2016, des dizaines de milliers de personnes ont eu un meilleur accès à l'eau

21 février 2017
Guinée : en 2016, des dizaines de milliers de personnes ont eu un meilleur accès à l'eau

En Guinée, nous avons pu faciliter l'accès à l'eau en milieu rural. Nous avons également soutenu les autorités pénitentiaires, particulièrement dans les domaines de la nutrition des détenus et de l'accès aux soins de santé.

En 2016, nous avons poursuivi nos activités en Guinée en faveur des personnes détenues, à travers des programmes de santé, nutrition et la réhabilitation d'infrastructures de base. Des sessions de promotion de l'hygiène combinées à des campagnes de désinsectisation ont contribué à prévenir l'apparition et la propagation de maladies dans les lieux de détention. Nous avons aussi travaillé avec le Service National des Points d'Eau (SNAPE) afin de contribuer à un meilleur accès à l'eau potable en milieu rural. Enfin, nos équipes ont également sensibilisé les Forces armées et de sécurité au respect du droit international humanitaire (DIH) et du droit international des droits de l'homme (DIDH) et coopéré avec la Croix-Rouge guinéenne.

Faits marquants de l'action du CICR en Guinée durant l'année 2016 :

1 400 détenus malnutris, 63 détenus malades (tuberculose, VIH/SIDA), femmes enceintes et allaitantes, ont bénéficié de notre programme nutritionnel.
570 militaires ont été sensibilisés aux principes de base du DIH et sur les règles du DIDH applicables aux opérations de maintien de l'ordre.
  3 800 détenus dans 19 établissements pénitentiaires et 16 lieux transitoires de détention ont été visités.
  41 000 personnes ont un meilleur accès à l'eau potable grâce à notre contribution.
  17 000 consultations ont été effectuées par les agents de santé affectés aux prisons grâce à notre appui.

 Pour en savoir plus, lire le point sur nos activités en Guinée.

Guinée - Faits et Chiffres 2016

S'inscrire à la newsletter