Irak : Fallouja ne doit pas devenir un autre Ramadi

23 mai 2016

Bagdad (CICR) – Les violents combats qui font rage aux alentours de la ville irakienne de Fallouja suscitent de vives préoccupations quant à l'intégrité physique et à la sécurité des civils toujours bloqués à l'intérieur de la ville et dans ses environs. Particulièrement préoccupante est la situation de dizaines de milliers d'hommes, de femmes, d'enfants et de personnes âgées qui se retrouvent piégés dans la ville – la plus importante de la province d'Anbar – et qui souffrent déjà d'un accès très limité à la nourriture, à l'eau et aux soins de santé de base depuis deux ans.

« Il faut éviter que Fallouja ne devienne un autre Ramadi », avertit Katharina Ritz, cheffe de la délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en Irak, faisant allusion à une ville des environs lourdement endommagée et désormais jonchée de restes explosifs de guerre après avoir été le théâtre d'intenses combats en début d'année. Débarrasser Ramadi des armes explosives qui y ont été abandonnées, reconstruire la ville et remettre en état de marche les systèmes d'approvisionnement en eau et en électricité pourrait prendre des mois, voire des années.

« Les parties en présence doivent tout mettre en œuvre pour que les civils soient épargnés et qu'ils puissent quitter Fallouja en toute sécurité. Quant aux habitations et aux autres infrastructures civiles, elles ne doivent pas être prises pour cibles, poursuit Mme Ritz. Les habitants de Fallouja ont déjà énormément souffert en raison des combats qui n'ont cessé de déchirer la région. Il faut que les organisations humanitaires soient autorisées à leur porter secours. »

Le CICR, qui cherche depuis plusieurs mois à se rendre à Fallouja, n'a jusqu'ici pas obtenu les garanties de sécurité et l'engagement nécessaires de l'ensemble des parties. Cela dit, le CICR se tient toujours prêt à apporter une assistance humanitaire aux communautés touchées par la violence.

Informations complémentaires :
Ralph El Hage, CICR Bagdad, tél. : +964 7901 916 927
Krista Armstrong, CICR Genève, tél. : +41 79 447 37 26

 Voir aussi : Villes d'Irak