Irak : une nouvelle phase avec des défis immenses et de formidables opportunités

08 mars 2018
Irak : une nouvelle phase avec des défis immenses et de formidables opportunités
CC BY-NC-N /ICRC/Y. Khaweja

Bagdad / Genève (CICR) – Le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Peter Maurer, a effectué une visite en Irak du 6 au 8 mars, au cours de laquelle il a rencontré le président irakien Fouad Massoum et s'est rendu dans les provinces d'Anbar et de Saladin. Il nous fait part de ses observations sur la nouvelle phase de relèvement que connaît le pays :

« Les grandes batailles sont certes terminées, mais leurs effets se font encore lourdement sentir. J'ai vu des destructions massives à Ramadi et à Fallouja, mais aussi beaucoup d'efforts de  reconstruction, et cela témoigne de la résilience du peuple irakien.

Au-delà de la reconstruction, il y a une nécessité pressante d'apporter des réponses sur le sort des personnes disparues, de permettre des retours volontaires en toute sécurité et d'appliquer les procédures judiciaires aux détenus, indépendamment des charges qui pèsent contre eux ou  de leur pays d'origine. Personne ne peut être exclu des territoires de notre humanité commune.

Nous savons qu'il faut du courage pour affronter ces questions sensibles, mais le processus de relèvement ne pourra progresser que si ces points essentiels sont traités. Les autorités m'ont  fait part de leur détermination à relever ces défis. Le CICR, avec son partenaire le Croissant-Rouge de l'Irak, est résolu à les soutenir et à soutenir le peuple irakien dans les efforts qu'ils déploient.

À Fallouja, les personnes amputées qui réapprenaient à marcher dans le centre de réadaptation physique soutenu par le CICR m'ont beaucoup touché. À Anbar, dans un camp, j'ai rencontré une famille composée exclusivement de femmes qui m'ont dit qu'elles ne pouvaient pas rentrer chez elles, car les hommes de leur famille étaient tous détenus ou portés disparus  et elles ne voyaient aucun avenir possible pour leurs nombreuses filles. Sur une note plus positive, j'ai été impressionné par l'enthousiasme du personnel d'une école que nous avons récemment rénovée à Ramadi et par la détermination des écoliers. »

En 2017, le CICR a permis à plus de sept millions de personnes d'avoir un meilleur accès à l'eau potable et a distribué des colis alimentaires et des articles ménagers de première nécessité  à plus de deux millions de personnes. Plus de 300 000 personnes ont en outre bénéficié d'un soutien économique visant à rétablir leurs moyens de subsistance, et plus de 370 000 ont reçu des soins dans un  des centres de santé soutenus par le CICR, parmi lesquelles 1850 blessés par armes au plus fort de la bataille  de Mossoul. Le CICR a remis en état 54 systèmes d'approvisionnement en eau, 5 hôpitaux, 11 centres de santé primaire et une école pour filles à Ramadi. Il a également visité plus de 50 000 détenus dans 101 lieux de  détention, permis à quelque 43 000 personnes de rétablir le contact avec des proches et clarifié le sort de  plus de 1700 personnes portées disparues.

Information complémentaires :
Nagham Awada, CICR Bagdad, tél. : + 964 790 191 6927
James Matthews, CICR Bagdad, tél. : + 964 780 928 4021
Ralph El Hage, CICR Amman, tél. : + 962 7 7845 4382
Marie-Claire Feghali, CICR Genève, tél. : +41 79 536 92 31

  Voir aussi :