Israël et les territoires occupés : la reprise des hostilités prolonge le calvaire de la population civile

Israël et les territoires occupés : la reprise des hostilités prolonge le calvaire de la population civile

Genève (CICR) – Depuis le début des hostilités à Gaza et en Israël, l’immense majorité des victimes sont des civils. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) craint que la reprise des combats n’expose aujourd’hui les populations à de nouvelles souffrances et il exhorte les parties au conflit à tout mettre en œuvre pour éviter de porter atteinte à la vie et à la sécurité des civils.
Communiqué de presse 02 décembre 2023 Israël et les territoires occupés

« Un très grand nombre de personnes civiles ont été tuées ou mutilées, y compris des milliers d’enfants. Des foyers, des hôpitaux et d’autres infrastructures indispensables à la survie des habitants ont subi des destructions massives », indique Pascal Hundt, responsable des opérations du CICR à Gaza. « Dans les conditions actuelles, il est impossible de mener une action humanitaire digne de ce nom et je crains que cela ne laisse présager le pire pour la population. »

Les règles du droit international humanitaire sont claires et doivent être appliquées par toutes les parties au conflit armé :

  • Les civils, y compris les travailleurs humanitaires et le personnel médical, doivent être protégés et respectés. De plus, aucun effort ne doit être épargné pour éviter ou réduire au minimum les pertes en vies humaines dans la population civile.
  • Il convient par tous les moyens possibles d’éviter ou de réduire au minimum les dommages causés aux habitations et aux infrastructures civiles telles que les structures médicales, ainsi que les stations d’approvisionnement en eau et en électricité.
  • L’accès des civils aux produits de première nécessité et aux biens essentiels à leur survie doit être garanti.
  • Les humanitaires doivent bénéficier d’un passage rapide et sans encombre pour porter secours aux populations en détresse.
  • Toutes les personnes privées de liberté doivent être traitées avec humanité.
  • Les otages doivent être libérés.

 L’action menée par le CICR depuis une semaine a permis d’acheminer des secours dans Gaza et de réunir des familles séparées par le conflit. Nous nous tenons prêts à soutenir de nouvelles initiatives humanitaires et nous poursuivrons nos efforts pour obtenir l’accès à toutes les personnes privées de liberté.

 

À propos du CICR

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) est une organisation neutre, impartiale et indépendante dont le mandat strictement humanitaire découle des Conventions de Genève de 1949. Il porte assistance aux personnes touchées par un conflit armé ou d’autres situations de violence partout dans le monde, mettant tout en œuvre pour améliorer leur sort et protéger leur vie et leur dignité, souvent en collaboration avec ses partenaires de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

 

Informations complémentaires :
press@icrc.org