Mali : en 2016, la santé et l'accès à l'eau étaient au centre de nos activités

02 février 2017
Mali : en 2016, la santé et l'accès à l'eau étaient au centre de nos activités
Un château d'eau construit à Kidal. CC BY-NC-ND / CICR

Le CICR continue à œuvrer au Mali pour améliorer les conditions de vie des détenus, réduire les conséquences du conflit sur la population civile et maintenir le contact entre les personnes séparées du fait du conflit et lorsque c'est possible, leur permettre de retrouver leur famille.

En 2016, nous avons fourni des vivres, des abris et des articles ménagers de première nécessité aux personnes déplacées à l'intérieur du pays. Nos équipes se sont aussi employées à faciliter l'accès des populations à l'eau potable et aux soins de santé ainsi qu'à réunir les familles dispersées. Nous avons également visité plusieurs milliers de détenus dans les prisons du Mali.

Faits marquants de l'action du CICR au Mali en 2016

93 400 personnes ont reçu de la nourriture ou des biens de de première nécessité.
9 300 familles et 24 associations agricoles ont bénéficié d'un soutien pour améliorer la production agricole.
 21 400 consultations médicales ont été effectuées par nos équipes à Gao et Kidal. 42 000 consultations ont été également effectuées dans des centres de santé que nous soutenons.
 95 600 personnes ont bénéficié d'un accès facilité à l'eau potable et à l'assainissement grâce à notre soutien.
 3 600 détenus ont été visités par nos équipes, qui ont pris en charge les frais médicaux et la nutrition de 64 d'entre eux qui étaient malades ou malnutris.

 

Pour en savoir plus, lire le compte rendu complet de nos activités au Mali durant l'année 2016.

Voir aussi :
Actualités et communiqués de presse du Mali

Mali - Faits et Chiffres Année 2016

S'inscrire à la newsletter