Mali : en 2017, l'accès à l'eau et à la santé étaient au centre de nos activités

18 janvier 2018
Mali : en 2017, l'accès à l'eau et à la santé étaient au centre de nos activités
Une distribution de vivres à Mopti. CC BY-NC-ND / CICR

Alors que les besoins humanitaires restent importants dans le Nord et s'accroissent au centre du Mali, nous continuons de développer plusieurs activités dans le but de venir en aide aux personnes affectées par les effets du conflit armé et des violences.

En 2017, nous avons fourni des vivres, des abris et des articles ménagers de première nécessité aux personnes déplacées à l'intérieur du pays. Nos équipes se sont aussi employées à faciliter l'accès des populations à l'eau potable et aux soins de santé ainsi qu'à réunir les familles dispersées. Nous avons également visité plusieurs centaines de détenus dans les prisons du Mali.

Notre partenariat avec la Croix-Rouge Malienne (CRM) a contribué positivement à la réalisation des activités en faveur des populations qui ont un grand besoin de l'aide humanitaire.

Par ailleurs, nous avons poursuivi nos programmes de promotion et de diffusion du droit international humanitaire (DIH) auprès de différents publics. Parmi eux, nous trouvons aussi bien des porteurs d'armes que les civils. L'objectif de ces programmes est de prévenir et atténuer les souffrances des personnes affectées par le conflit et faciliter l'action humanitaire.

Faits marquants de l'action du CICR au Mali en 2017

Plus de 54 000 personnes déplacées, résidentes et/ou de retour après avoir fui de chez elles, ont reçu des vivres et des articles ménagers de première nécessité.
300 blessés de guerre ou de violences armées ont été opérés et plus de 1 960 interventions chirurgicales ont été effectuées.
Plus de 22 000 habitants de la région de Kidal ont accès à l'eau à travers la création ou la réhabilitation des infrastructures d'approvisionnement.
Plus de 80 000 familles d'éleveurs ont vu leurs bétails vaccinés et ou traités contre la péripneumonie contagieuse bovine.
Plus de 4 200 détenus ont été visités dans 29 lieux de détention.
Plus de 10 500 familles d'agriculteurs et plus près de 1 500 familles de pêcheurs ont reçu des semences et/ou des matériels agricoles et halieutiques.
 Plus de 10 500 personnes en situation de handicap ont bénéficié de services de réadaptation physique.
Plus de 1 700 éléments des forces armées et de sécurité ainsi que des membres des groupes armés ont été sensibilisés sur le DIH.

Plus d'informations sur nos activités au Mali en 2017.

Voir aussi :
Actualités et communiqués de presse du Mali

 

Mali - Faits et Chiffres Année 2017