Mali‬ : le ‪CICR‬ demande à toutes les parties au conflit de respecter le droit international humanitaire‬

Bamako (CICR) – C'est avec préoccupation que le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a observé la récente reprise des hostilités entre différents groupes armés et les forces armés maliennes au nord du Mali. L'institution s'inquiète notamment des conséquences humanitaires de ces affrontements armés.

En sa qualité de promoteur et de gardien du droit international humanitaire (DIH), le CICR appelle toutes les parties au respect des principes fondamentaux du DIH. Les parties au conflit doivent en particulier veiller à la protection de la population civile et des personnes qui ne participent plus aux combats.

Les blessés et les malades doivent être protégés, et leur accès aux soins doit être garanti. Toutes les personnes arrêtées et détenues en lien avec le conflit doivent être traitées dans le respect de la dignité humaine et leurs besoins essentiels doivent être couverts.

Les parties au conflit doivent par ailleurs permettre l'accès, en toute sécurité, des organisations humanitaires aux populations touchées.

Informations complémentaires :
Valery Mbaoh Nana, CICR Bamako, tél. : +223 76 99 63 75

Voir aussi :
La crise au nord du Mali