Ouganda/RDC : dix enfants retrouvent leur famille en République démocratique du Congo

09 mai 2016

Le CICR à Kampala a remis avec succès dix enfants mineurs à la délégation du CICR en République démocratique du Congo (RDC) à Bunagana, à la frontière entre l'Ouganda et la RDC, afin de les réunir avec leur famille.

Les enfants, âgés de un à dix-sept ans, ont été séparés de leur famille en raison du conflit en cours dans la région du Nord-Kivu en RDC. Ils avaient été hébergés dans trois camps de réfugiés dans l'ouest de l'Ouganda. Avant de procéder à leur rapatriement volontaire, le CICR leur a fourni les articles d'hygiène, les vêtements et les chaussures dont ils auraient besoin et s'est assuré qu'ils avaient été vaccinés contre la fièvre jaune.

Les délégués du CICR qui les ont emmenés jusqu'à la frontière entre l'Ouganda et la RDC mercredi ont indiqué que les enfants étaient heureux et impatients, surtout à l'approche de la frontière, lorsqu'ils ont commencé à reconnaître le paysage.

Simple en apparence, le transfert est en fait un long processus à plusieurs niveaux impliquant différents acteurs à différents stades. À leur arrivée en Ouganda, une fois leur statut de mineurs non accompagnés confirmé, les enfants réfugiés sont enregistrés par les volontaires de la Croix-Rouge de l'Ouganda.

Ils peuvent ensuite adresser des messages Croix-Rouge à leur famille pour les informer de leur localisation et de leur état. Ces informations sont transmises par le CICR dans les pays d'origine respectifs des enfants.

Une fois que les familles de ces enfants ont été localisées et qu'elles ont reçu les messages Croix-Rouge, elles y répondent et font savoir si elles souhaitent retrouver leur enfant. Si les enfants donnent eux aussi leur consentement, le CICR invite le bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) à déterminer l'intérêt supérieur de l'enfant.

Dès réception de l'approbation du groupe chargé de déterminer l'intérêt supérieur de l'enfant, le CICR demande au Bureau du Premier ministre la permission d'aller chercher ces enfants dans les camps et de les conduire à la frontière où ils seront remis à la délégation du CICR du pays destinataire qui les réunira ensuite avec leurs familles respectives.

Présent en Ouganda depuis 1979, le CICR soutient les familles des personnes disparues et rend visite aux détenus afin de vérifier leurs conditions de détention et le traitement qui leur est réservé. Il promeut également l'enseignement et l'apprentissage du droit international humanitaire et des principes humanitaires fondamentaux auprès des forces armées, de la police et des universités.

Le CICR, en partenariat avec la Société de la Croix-Rouge de l'Ouganda, réunit les familles dispersées par le conflit armé dans la région.

Informations complémentaires :

  • Salah Uddin, CICR Kampala : +256 772 221 994
    Claire Aude Kaplun : +41 79 244 6405