Soudan du Sud : de nouveaux combats forcent les civils à fuir leur foyer

25 juin 2016
Soudan du Sud : de nouveaux combats forcent les civils à fuir leur foyer
Dimanche 26 juin, le CICR a évacué six personnes gravement blessées, qu'il a transférées de Wau à Juba.

Genève/Juba (CICR) – Dans le nord-ouest du Soudan du Sud, de nouveaux affrontements à Wau et dans les environs ont forcé des milliers de civils apeurés à fuir. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) est vivement préoccupé par les conséquences humanitaires immédiates des affrontements sur la population civile.

« Combien de fois les civils sud-soudanais seront-ils obligés de fuir les zones de combat en sachant que s'ils ne le font pas leur vie sera menacée ? », s'interroge Gregor Mueller, chef adjoint de la délégation du CICR au Soudan du Sud.

« Nous demandons une nouvelle fois aux personnes qui participent aux combats de ne pas prendre pour cible les civils et les structures médicales. Les travailleurs humanitaires doivent être autorisés à faire leur travail, ajoute-t-il. Les personnes qui fuient les hostilités doivent pouvoir se déplacer librement. Ce sont là des obligations au titre du droit international humanitaire. »

Les derniers événements dans la région du Bahr El Ghazal porteront sérieusement atteinte à la capacité des habitants de nourrir et loger leurs familles après deux ans et demi de combats dans le pays, un conflit à long terme qui a engendré de graves besoins sur le plan alimentaire dans de nombreuses régions du Soudan du Sud.

La semaine dernière, les équipes du CICR sont parvenues à évacuer 17 blessés de Raja. Sous réserve que les conditions de sécurité le permettent, elles feront de leur mieux pour continuer à répondre aux besoins médicaux à mesure de l'évolution de la situation.

Informations complémentaires :
Layal Horanieh, CICR Juba, tél. : +211 912 360 023
Jason Straziuso, CICR Nairobi, tél. : +254 733 622 026
Krista Armstrong, CICR Genève, tél. : + 41 79 447 37 26