Théâtre de rue au Soudan du Sud pour la protection des personnels de santé

Au Soudan du Sud, le théâtre de rue sensibilise la population à l’importance de la protection des personnels de santé

  • Tous les vendredis, durant une heure, 12 à 15 volontaires se produisent dans la rue. Cette initiative du projet « Les soins de santé en danger » a été lancée en avril 2017. La troupe de la Croix-Rouge du Soudan du Sud compte déjà 35 à 40 volontaires qui recourent habituellement aux jeux de rôle pour sensibiliser les populations à différents sujets. La pièce est présentée chaque semaine dans un autre lieu et mobilise généralement neuf comédien-ne-s et trois technicien-ne-s.
    CC BY-NC-ND / ICRC / Mari Aftret Mortvedt
  • « C’est l’histoire d’un chef local dont la femme, enceinte, tombe un jour malade après avoir mangé du custard (*un plat sucré local). Il ordonne à ses gardes d’aller chercher un médecin à l’hôpital. Les gardes attaquent l’hôpital et volent le mauvais médicament. Personne ne sait comment utiliser le médicament, et, au final, la femme et un autre patient décèdent », résume Akuei, le chef d’équipe du projet théâtral et l’un des auteurs du texte de la pièce.
    CC BY-NC-ND / ICRC / Mari Aftret Mortvedt
  • « J’ai choisi d’intégrer cette troupe parce qu’il ne suffit pas, selon moi, d’adresser un message aux gens pour qu’ils l’entendent. Si vous présentez la même information sous la forme d’une pièce de théâtre, les spectateurs retiennent le message. Certaines personnes aiment vraiment le spectacle et elles viennent nous dire après la représentation qu’elles ont décidé de changer de comportement. », explique Arnesta.
    CC BY-NC-ND / ICRC / Mari Aftret Mortvedt
  • « À Wau, nous sommes encore en proie à un conflit. Il est très important que les gens se rendent à l’hôpital lorsqu’ils sont blessés, et aussi que l’hôpital soit un endroit sûr où les médecins peuvent travailler librement ».
    CC BY-NC-ND / ICRC / Mari Aftret Mortvedt
  • « Lors de la représentation, l’excitation est palpable au sein du public. Au début, les spectateurs rient, mais lorsque nous jouons la scène où l’hôpital est attaqué, l’ambiance change. Certains se mettent même à pleurer », raconte Youhana, l’une des comédiennes.
    CC BY-NC-ND / ICRC / Mari Aftret Mortvedt
  • Dès que la musique commence à jouer et que les comédiens commencent à danser, la foule se rassemble pour voir ce qui se passe. La danse est l’un des principaux moyens d’expression au Soudan du Sud.
    CC BY-NC-ND / ICRC / Mari Aftret Mortvedt
  • Les attaques contre les personnels de santé, les patients et les établissements médicaux restent un problème majeur au Soudan du Sud. Les violences qui entravent la fourniture de soins de santé ont un coût humain élevé. Les civils et les combattants succombent souvent à leurs blessures faute d’accès sûr à des soins de santé.
    CC BY-NC-ND / ICRC / Mari Aftret Mortvedt
  • « Le théâtre est comme un miroir qui reflète nos erreurs et nous incite à y réfléchir. Si pour illustrer notre message, nous montrons que la situation peut tourner au drame, certains spectateurs se demanderont alors peut-être pourquoi le sultan a agi de la sorte. ». Je crois sincèrement que les gens peuvent tirer un enseignement de cette pièce », conclut Akuei, chef d’équipe et interprète du rôle du sultan.
    CC BY-NC-ND / ICRC / Mari Aftret Mortvedt
08 septembre 2017

Chaque semaine, des comédiens-volontaires de la Croix-Rouge du Soudan du Sud interprètent une pièce destinée à sensibiliser la population à l'importance de la protection des personnels et des établissements de santé.

 

S'inscrire à la newsletter