Sénégal

La délégation régionale du CICR à Dakar protège et assiste les victimes des violences en Casamance et en Guinée-Bissau et visite des détenus. Nous soutenons les Sociétés de la Croix-Rouge, promouvons le droit international humanitaire auprès des porteurs d’armes et encourageons la mise en œuvre de ce droit.

Actualités récentes
En chiffres

En 2018 :

  • 239
    familles (soit près de 1 480 personnes) de retour dans leurs villages d’origine en Casamance ont reçu des semences de qualité et au besoin du matériel pour améliorer la production agricole.
  • 1 127
    villageois en Casamance ont bénéficié d’un accès à l’eau potable amélioré grâce à la construction de 6 puits et l’installation de 4 pompes manuelles.
  • 2 940
    personnes dans 14 villages de Casamance ont bénéficié d’un appui pour la construction de 150 latrines traditionnelles améliorées.
  • 4 100
    détenus, dont 67 enregistrés et suivis individuellement, ont été visités dans 11 lieux de détention au Sénégal. En Guinée Bissau, 10 détenus ont été enregistrés et suivis dans trois lieux de détention.
  • 10 478
    bovins, ovins et caprins ont été traités contre certaines pathologies animales majeures par des auxiliaires vétérinaires soutenus par le CICR.
  • 655
    personnes déplacées à cause du conflit en Casamance ont bénéficié d’une aide financière pour se lancer dans des activités génératrices de revenus.
  • 101
    familles de migrants disparus ont bénéficié différentes formes d'accompagnement, y compris un soutien psychosocial, dans 52 localités dans les régions de Tambacounda et de Casamance.
  • 1 777
    membres des forces armées et de la Gendarmerie au Sénégal ont été sensibilisés au droit international humanitaire et aux activités du CICR.