• Envoyer
  • Imprimer

Le CICR en Irak

19-03-2012 Bulletin du terrain

En Irak, le CICR s’emploie à faire face aux conséquences humanitaires de la violence et des conflits armés actuels ou passés qui touchent les Irakiens, répondant aux besoins des plus vulnérables d’entre eux : personnes handicapées, femmes chefs de famille, déplacés internes et petits paysans.

Soutien aux structures médicales

  • Soutien à neuf centres de soins de santé primaires : rénovation des locaux et formation des agents de santé pour des services de meilleure qualité.
  • Renforcement des services médicaux à travers des formations à la chirurgie de guerre et à la gestion des situations d’urgence.
  • Soutien en ergothérapie et fourniture de matériel pour les patients de l’hôpital psychiatrique Al-Rashad à Bagdad.

Assistance aux handicapés pour qu’ils puissent reprendre une vie normale

  • Soutien sous forme de formation et de fourniture de matières premières à l’école irakienne d’orthoprothésistes, à un atelier de fabrication de béquilles et à 11 centres de réadaptation physique, dont un géré par le CICR.
  • Promotion de la réinsertion sociale et économique des personnes handicapées, grâce à des projets micro-économiques.

Approvisionnement en eau potable et assainissement

  • Réparation et amélioration d’installations d’approvisionnement en eau et d’assainissement.
  • Rénovation de centres de soins de santé primaires.
  • Approvisionnement en eau potable des personnes vulnérables, notamment les déplacés internes.
  • Formation de techniciens d’entretien et d’exploitation des systèmes d’approvisionnement en eau et des stations de traitement de l’eau.

Assistance aux personnes vivant dans une grande précarité

  • Distribution d’articles de première nécessité, défense de la cause des femmes chefs de famille et promotion de leur autonomie financière.
  • Distribution de vivres, d’assortiments d’articles d'hygiène et d’ustensiles ménagers de première nécessité aux familles déplacées en raison des violences.
  • Soutien aux habitants et aux rapatriés handicapés et vulnérables dans les communautés rurales en vue d’améliorer leurs moyens d’existence.

Élimination des munitions non explosées

  • Élimination des munitions non explosées pour améliorer la sécurité des personnes vivant dans des zones dangereuses.
  • Sensibilisation des habitants aux risques que constituent les munitions non explosées.

Action en faveur des détenus et rétablissement des liens familiaux

Le CICR visite des personnes détenues par les autorités irakiennes et les autorités régionales kurdes, afin de s’assurer qu’elles sont traitées avec humanité et que leurs conditions de détention sont correctes. À l’issue de ces visites, l’institution fait part en toute confidentialité de ses observations et de ses recommandations aux autorités carcérales. En outre, le CICR permet aux détenus privés de contact direct avec les membres de leur famille d’échanger des nouvelles par le biais de son service de messages Croix-Rouge, et s’efforce de répondre à des demandes de familles en quête d’informations sur des proches détenus.

De plus, en fonction des besoins, le CICR :

  • remet en état des installations d’approvisionnement en eau et d’assainissement ;
  • fournit aux détenus une assistance matérielle sous forme de livres, d’articles d’hygiène, de matelas et de vêtements ;
  • délivre des certificats de détention aux anciens détenus.

Élucidation du sort des personnes portées disparues

Le CICR soutient les efforts déployés par les autorités irakiennes pour faire la lumière sur le sort des personnes toujours portées disparues à la suite de la guerre Iran-Irak (1980-1988) et de la guerre du Golfe de 1990-1991, de manière à pouvoir apporter des réponses aux familles. Ce soutien consiste notamment à favoriser le dialogue et l'échange d'informations entre les parties, former des spécialistes de l'identification médicolégale, conduire des missions conjointes sur le terrain, et restituer les restes identifiés aux familles.

Promotion du droit international humanitaire

Rappeler aux parties à un conflit l’obligation qui leur incombe de protéger les personnes ne participant pas ou plus aux hostilités est un aspect fondamental des activités du CICR. L'institution s'emploie à promouvoir la connaissance et l’application du droit international humanitaire (DIH) parmi les porteurs d’armes, les autorités, les chefs tribaux, les responsables religieux, ainsi que dans les milieux universitaires. Il aide les forces armées et de sécurité irakiennes à incorporer les principes du DIH dans leur doctrine, leurs manuels d’instruction et leurs programmes de formation, ainsi que dans leur système de sanctions. Il encourage le gouvernement irakien à ratifier et à mettre en œuvre les traités de DIH au niveau national.

Coopération avec le Croissant-Rouge de l'Irak

Le CICR aide le Croissant-Rouge de l'Irak à renforcer ses capacités à fournir des services humanitaires en Irak. À cette fin, il organise des formations à l’intention des volontaires du Croissant-Rouge de l'Irak dans les domaines des premiers secours et des interventions d’urgence. La coopération entre les deux institutions consiste aussi à aider les personnes séparées de leurs proches à rétablir le contact et à échanger des nouvelles, ainsi qu’à sensibiliser la population aux risques que représentent les restes explosifs de guerre.

Le CICR est présent en Irak depuis 1980. Ses activités humanitaires portent principalement sur les personnes privées de liberté et sur la fourniture d’assistance à la population civile touchée par la violence.


Rubriques associées