Irak : de retour dans la ville détruite de Ramadi

03 mai 2016

Les armes se sont tues à Ramadi. La population rentre chez elle mais doit faire face à des scènes de dévastation totale. Les maisons et les infrastructures sont détruites, alors qu'il n'y plus d'eau courante, ni électricité. Et partout se cachent des roquettes et des obus n'ayant pas explosé, en attendant de tuer et de mutiler ceux qui ont survécu aux combats.

S'inscrire à la newsletter