10 règles essentielles du droit international humanitaire

19 octobre 2016

Le droit international humanitaire :

1. protège ceux qui ne combattent pas, comme les civils, le personnel de santé et les travailleurs humanitaires ;

2. protège ceux qui ne sont plus en mesure de combattre, comme les soldats blessés ou les prisonniers ;

3. interdit de prendre des civils pour cible : c'est un crime de guerre ;

4. affirme que les civils ont le droit d'être protégés contre les dangers de la guerre et de recevoir de l'aide. Toutes les précautions doivent être prises pour épargner les civils et éviter de détruire leurs habitations ou encore les biens indispensables à leur survie, comme les sources d'eau, les cultures et le bétail ;

5. exige que les malades et les blessés reçoivent des soins, quel que soit le camp auquel ils appartiennent ;

6. prévoit que le personnel médical, les véhicules sanitaires et les hôpitaux affectés à des tâches humanitaires ne peuvent être attaqués ;

7. interdit de soumettre les prisonniers à des actes de torture ou à d'autres mauvais traitements ;

8. prévoit que les détenus reçoivent de la nourriture et de l'eau, et qu'ils soient autorisés à rester en contact avec leurs proches.

9. restreint le choix des armes et des tactiques pouvant être utilisées en temps de guerre, afin d'éviter des souffrances excessives ;

10. interdit expressément d'utiliser le viol et d'autres formes de violences sexuelles dans une situation de guerre.

Des paroles aux actes

S'inscrire à la newsletter