Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Croatie : le CICR ferme son bureau en Croatie après 16 années de présence

13-04-2007 Communiqué de presse

Le CICR ferme son bureau à Zagreb (Croatie) après 16 années de présence continue dans le pays.

  Ce communiqué de presse a été émis par la délégation régionale du CICR à Budapest le 13 avril 2007  

La fermeture du bureau ne signifie pas la fin de toutes les opérations du CICR en Croatie, dit François Stamm, chef des opérations du CICR pour l’Amérique du Nord, l’Europe occidentale et l’Europe centrale.

Le CICR continuera à visiter un petit nombre de détenus, il soutiendra aussi la Croix-Rouge croate dans l’exécution de son action humanitaire qui consiste notamment à aider les familles à établir ce qu'il est advenu de leurs proches, disparus au cours des conflits armés passés.

Récemment, le CICR a publié un livre contenant les noms des 2 384 personnes toujours portées disparues plus de dix ans après la fin du conflit. Le CICR espère que ce livre contribuera à élucider le sort de ces personnes et à apporter à leurs familles les réponses qu’elles attendent depuis longtemps.

Le CICR n’a toutefois plus besoin d’une base permanente en Croatie pour mener à bien ses tâches. Dès à présent, il gérera ses activités en Croatie depuis sa délégation régionale à Budapest et depuis d’autres bureaux situés en Europe du Sud-Est. M. Stamm a remercié les centaines d’employés et de volontaires qui ont travaillé pour le CICR en Croatie pendant toutes ces années, dont certains d’entre eux travaillent aujourd’hui pour le CICR dans des situations de conflit armé dans le monde.

Le CICR a établi sa délégation en Croatie en 1991 lorsque le conflit a éclaté dans l’ex- Yougoslavie. Au début des années 90, il a visité des milliers de détenus et a agi, à différentes occasions, en tant qu’intermédiaire neutre entre les parties belligérantes. Le CICR a aussi apporté des vivres et des secours médicaux, il a réuni des familles séparées, il a transféré des centaines de milliers de messages Croix-Rouge entre proches séparés, et il s’est efforcé d'élucider le sort des personnes disparues.

 
 

  Informations complémentaires :  

  Marcin Monko, délégation régionale du CICR pour l’Europe centrale, tél. : +36 202 499 985  

  Florian Westphal, CICR Genève, tél. : +41 22 730 22 82 ou +41 79 217 32 80