Burundi

Au Burundi, le CICR renforce l’accès à l’eau potable pour les populations et soutient l’économie des ménages les plus vulnérables. Nous facilitons la prise en charge médicale et psychologique ainsi que la réhabilitation physique. Nous protégeons et assistons les personnes détenues et rétablissons le contact entre les membres de familles séparées. Nous promouvons aussi le respect du droit et des principes humanitaires universels auprès des forces armées et de sécurité et soutenons la Croix-Rouge du Burundi.

Actualités récentes
En chiffres

En 2018 :

  • 3 239
    personnes ont bénéficié de soins de santé primaire, prise en charge médicale, psychologique et psychosociale (y compris les victimes de violences sexuelles et basées sur le genre).
  • 29
    personnes ont bénéficié d'appareillage orthopédique à l'Institut Saint Kizito.
  • 3 465
    personnes ont reçu des vivres
  • 26 022
    personnes ont reçu un financement pour des petits projets et travail d'intérêt communautaire (Bujumbura rural, Kirundo, Bubanza, Makamba, Gitega et Ruyigi).
  • 3 465
    personnes ont reçu des biens essentiels de ménages (Kirundo).
  • 1
    tank de 60.000 litres a été offert en donation à la Croix-Rouge du Burundi pour augmenter sa capacité de stockage du carburant.
  • 65 732
    personnes ont eu accès à l'eau potable dans les provinces de Kirundo, Ruyigi, Bururi, Bubanza, Bujumbura et Makamba.
  • 49 623
    consultations ont été faites dans les centres de détention avec le soutien du CICR.
  • 11 622
    personnes ont été visitées dans les centres de détention
  • 33 058
    personnes ont rétabli et maintenu le contact avec leurs proches via un appel téléphonique ou un message Croix-Rouge (MCR), avec la collaboration de la CRB.
  • 9 413
    personnes ont bénéficié des travaux de réhabilitation/construction d'infrastructures dans les centres de détention.
  • 4 790
    militaires et officiers des FDNB des contingents AMISOM et MINUSCA ont été sensibilisés au droit.
  • 2 400
    agents et officiers de police ont été sensibilisés au droit.
  • 671
    personnes souffrant de malnutrition sévère modérée ont bénéficié de l'apport en légumes frais venant des 4 jardins pénitentiaires mis en place avec le support du CICR.
  • 9 774
    personnes ont reçu des vivres (haricots, farine, huile) dans des centres de détention.
  • 120
    universitaires ont été sensibilisés au droit.
  • 616
    volontaires de la Croix-Rouge burundaise ont été formés en techniques d'alerte précoce, d'évaluation rapide, d'analyse du contexte, des règles de sécurité et de premiers secours.