Où va votre argent ?

Où va votre argent ?

Tout d'abord, nous aimerions relever que chaque don compte pour le CICR et à quel point nous sommes reconnaissants pour chacun d'entre eux. Votre générosité nous aide à soulager la souffrance des victimes de conflits armés de par le monde. Elle représente une source d'encouragement pour le CICR à Genève et pour ses délégués sur le terrain.

 

 93.5% de tous les dons des particuliers sont directement affectés aux opérations du CICR sur le terrain.

 

90 francs
permet de nourrir pendant deux mois une famille démunie ayant fui le conflit.
150 francs
permet à une communauté de recevoir 80 jerrycans pour stocker et transporter de l'eau.
500 francs
permet de fournir des hébergements temporaires à 40 familles déplacées par le conflit.

Trouvez les réponses aux questions fréquemment posées sur les dons au CICR, l'affectation de votre argent, l'attribution des fonds, les dons en ligne, les informations fiscales et la confidentialité.

  • Quel est le budget du CICR ?

    En 2016, le montant total des dépenses du CICR s'est élevé à 1,67 milliard de francs suisses répartis entre le terrain (1,46 milliard) et le siège (204 millions).

    En 2017, le CICR lance un appel en vue de lever 1,82 milliard de francs suisses. Au cours de l'année, cet appel fera l'objet d'ajustements sous la forme de rallonges budgétaires afin de répondre à des besoins imprévus nécessitant une action humanitaire accrue.

    Le budget a augmenté de manière constante ces dix dernières années. Toutefois, comme la pression qui s'exerce sur nos ressources ne cesse de croître, nous devons pouvoir disposer de davantage de fonds pour venir en aide aux hommes, femmes et enfants toujours plus nombreux qui subissent les effets des conflits partout dans le monde.

  • Qui finance le CICR ?

    Le CICR est financé par des contributions volontaires.

    Nous recevons des contributions des États parties aux Conventions de Genève (gouvernements), des Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, d'organisations supranationales (telles que la Commission européenne), ainsi que d'autres sources publiques et privées. Nos principaux contributeurs sont les gouvernements : les contributions qu'ils ont versées ont permis de couvrir 84 % du budget, en moyenne, ces cinq dernières années.

    Cela dit, les contributions conservant un caractère volontaire, rien ne garantit qu'elles se maintiennent à ce niveau sur le long terme.

  • Comment le CICR calcule-t-il ses besoins financiers ?

    Le budget du CICR est calculé en fonction de trois facteurs : les besoins humanitaires des communautés touchées, notre capacité à porter assistance et protection à ces communautés, et une évaluation réaliste de ce qui peut effectivement être mis en œuvre.

    Ensemble, ces trois facteurs ont généralement permis d'arrêter des plans et des budgets opérationnels très adaptés : au cours de la dernière décennie, le CICR a affiché des taux de réalisation des budgets prévus avoisinant les 90 %. Ces dernières années, notre budget opérationnel a connu une hausse constante. Notre budget pour cette année (2015) dépasse de plus de 25 % celui de l'année précédente.

  • Cherchez-vous à diversifier vos sources de financement ?

    Le CICR a approuvé une stratégie de financement pour les années 2012-2020. Cette stratégie met en lumière la nécessité de diversifier nos sources de financement, et nous y travaillons.
    Les besoins humanitaires en constante augmentation des communautés touchées par les conflits, ajoutés à notre volonté de travailler au plus près de ces dernières, font que nos besoins de financement sont toujours plus importants.

    Dans le cadre de sa stratégie de financement, le CICR étudie de nouvelles possibilités de mobiliser davantage les États donateurs traditionnels et de diversifier ses sources de financement en se tournant vers les États émergents et vers certains acteurs clés du secteur privé.

Des questions ? Consultez notre page Questions fréquentes sur les dons ou contactez-nous en cliquant sur le bouton ci-dessous.

S'inscrire à la newsletter